Kwebe Kimpele: Collabos & Nouveau Porte-parole de la Majorité Présidentielle/PPRD?

Il me semble être dangereux ceux qui cachent leurs sentiments que ceux qui les expriment. A moins qu’ils n’aient pas un avis mais les premiers peuvent surprendre que la catégorie suivante. La question est de savoir si leurs avis sont politiquement motivés ou qu’ils créent cette cacophonie afin d’atteindre ces intérêts personnels. D’une manière particulière, ceux-là qui expriment leurs avis seraient plus dangereux s’ils font face à un vacuum qui nous fait avaler tout sans vérification ni auto-critique.

« Tout change, tout évolue…» chante Alpha Blondy ; et j’ajoute ‘seuls les apprentis’ ne le croiront pas. La manière dont ils changent est sujet d’un grand débat au point de ne pas croire qu’ils étaient autres que ceux-là que nous observons en dernier ressort. Cet article vous présente une comparaison entre le Pasteur Makolo Kotambola (Secrétaire Exécutif en charge de la Propagande au sein de l’APARECO) ainsi que le fameux Kwebe Kimpele. Cette comparaison qui peut simplement s’appliquer au Chef Mystico-religieux Ne Muanda Nsemi, tend à prouver que bientôt Kwebe Kimpele sera le tout dernier Porte-parole de la Majorité Présidentielle (MP) Kinoise et simplement membre du Parti au pouvoir, le Parti du Peuple pour Reconstruction et la Démocratie (PPRD).

Tous deux, pour ne pas dire trois ou tout ce monde partageaient dans le temps la notion de s’opposer au pouvoir et surtout à ‘Hyppolite Kanambe’. Makolo Kotambola, le Pasteur, homme de Dieu comme il l’affirme, avait dans une vidéo confirmé haut et fort d’avoir dénoncé la machination au sommet de l’Etat Congolais. Sans ambages, il confirme qu’un certain ‘Kanambe Hyppolite’ pour signifier le Président de la RDC Joseph Kabila est Rwandais. Sur la liste qui constitue la machination, il ajoute Azarias Ruberwa qui fut son ancien Vice-président de la République. Sous les acclamations ininterrompues en Afrique du Sud, il ajoute « nous disons que nous n’aimons pas ces gens-là et nous disons, ils ne sont pas de congolais ». La suite est longue mais ce dernier est devenu le porte-parole de la Majorité Présidentielle, aux côtés de ces membres influents de la MP à Kinshasa alors qu’il affirmait suivre le modèle du Pasteur Albert Lukusa.

Ne pensez-vous pas qu’il était en mission d’intelligence? Mon impression me laisse perplexe mais tout change et tout évolue. La reconversion n’est pas seulement l’art divin car les croyants penseraient à l’histoire de Saül qui est redevenu Paul. Ce qui choque est ces intox, manipulations et appel à la haine qu’ils aient semés dans le vacuum de ces suiveurs sans assise socioculturelle et politique de la RDC.  C’est dans ce cadre que je soupçonne le fameux Muyanzi, Kwebe Kimpele dont le nom a été déformé selon ses propos ; il s’appelait… Il est devenu une référence―critique du pouvoir à Kinshasa  après le départ du pasteur. Il y a moins de différence dans le contenu de leurs débats sauf Kwebe résiderait en Europe alors que le Pasteur vivait en Afrique du Sud. Le maître Ne Muanda Nsemi, est aux environs de Kinshasa.

Kwebe est l’homme qui affirme timidement que presque tous les Chefs d’Etat Congolais/Zaïrois ne sont pas de nationaux. Si Joseph Kasavubu était quelque part lié aux à la Chine comme l’affirme certaines sources, pour Kwebe seul Mzee Laurent Désiré Kabila serait national. Très confiant de lui-même, Kwebe répète souvent que Joseph Mobutu est togolais et que Joseph Kabila est Tutsi Rwandais. Pour Kimpele, l’actuel Président de la RDC est vu comme un ‘immigré clandestin’ qui est venu à Kinshasa sans passeport  ni Visa… dans le bagage de l’Alliance de Forces Démocratiques pour la Libération du Congo/Zaïre (AFDL). Il désoriente son interlocuteur que Joseph Kabila ne parlait pas ni Lingala ni Français ni Tshiluba lors de son arrivée à Kinshasa. Pour ceux dont l’histoire du Congo a échappée, ils peuvent y trouver un argument alors qu’il s’agit du bubble. Jusqu’à ce qu’il puisse démontrer avec des preuves convaincantes (ADN-peut-etre), le Président Kabila aurait vécu en Tanzanie indépendamment de sa volonté. Qu’arriverait-il à Kwebe si on le demander de parler le Swahili, la langue qui ne se parle pas au Bandundu ? Mesurons-nous nos déclarations et les effets néfastes que cela portent en son sein ?

Il est étonnant au point que ces affirmations peuvent nous faire perdre confiance. Sans hésitation et devant un micro, Kwebe  affirme que Patrice Emery Lumumba est aussi Rwandais (Hutu ou Tutsi, rien de précision) ! Lumumba dont le monde connait sa grandeur d’esprit et son engagement pour l’indépendance totale de la RDC, il est inopportun qu’un ancien journaliste qui avait défendu le régime de Mobutu décide d’énerver l’Afrique et toute la société congolaise en lançant une telle affirmation gratuite. La gratuite de ces affirmations laissent craindre qu’il serait au service de la personne dont je ne serais pas à mesure d’imaginer. C’est dans cette optique qu’il voit la RDC, le pays dont il a le courage de s’approprier comme étant sous occupation militaire et ethnique de Tutsi ! Ses statistiques sans fondement, pour attirer l’attention de micros journalistiques, font étant de 545 Officiers Tutsi dans le Forces Armées de la RDC et sans aucun Officier militaire Hutu. Aberrant, car les Hutu Congolais peuvent contrairement donner une autre version.

La politique manipulatrice est-elle la seule qu’ils maitrisent ? Kwebe ne sera-t-il pas aux côtés du pasteur dans le meilleur délai ? Est-il le seul qui lance sur les toiles ces intox pour se frayer de voies dans le domaine politique ? NON. Ils sont de milliers et de millions qui défendent une chose aujourd’hui et demain vous le verrez dans une autre direction. « Tout change, tout évolue » seuls les moins expérimentés peuvent ne pas le croire. Toutefois, il serait important que nos amis, politiciens, activistes défendent leurs causes sans créer la cacophonie, la haine et intox. Je me dis toujours que le peuple ordinaire veut vivre en harmonie dans cette diversité congolaise mais l’égoïsme politique freine nos opportunités pour couvrir ce vacuum. On a intérêt de voir notre quotidien s’améliorer et c’est à travers la redistribution de richesses nationales que cela reste faisable.

Avez-vous un avis?

 

NTANYOMA Rukumbuzi Delphin

PhD Researcher in Conflict Economics

The Institute of Social Studies/

Erasmus University Rotterdam

Twitter: https://twitter.com/Delphino12

Blog: www.easterncongotribune.com

Leave a Reply