Un nouveau leadership Banyamulenge s’impose Pour qui joue Buhendwa Dieudonné ? par Muyoboke Cédric

En reponse à Mr Buhendwa Dieudonné sur sa réflexion en rapport avec le nouveau leadership qui s’impose chez la communaute Banyamulenge, Muyoboke Cedric croit autrement. En bas sa contre-réflexion:

Cette lecture personnelle est présentée dans le souci de donner suite aux ‘insuffisances et/ou mensonges’ d’analyses que peut-on lire dans l’article de Monsieur BUHENDWA Dieudonné sur le conflit à Minembwe. Dans son introduction il a essayé d’être général en disant qu’il y a plusieurs questions qu’on se posent sur la vraie cause des violences dans les hauts plateaux de Minembwe dans les territoires de Fizi et Mwenga tout en ignorant volontairement le territoire d’Uvira. Ici on parlerait de la crise de Bijombo qui date de plusieurs années de contestation. L’argument de cette lecture peut implicitement rappeler que le collectif des mouvements citoyens connu sous le nom de Amka Congo aurait été entraîné dans ce débat qui désoriente l’opinion sur les vrais contours de cette crise.    

Monsieur Dieudonné dans son deuxième paragraphe il renchérit en disant que plusieurs personnes parlent de tireurs de ficelles à l’intérieur comme à l’extérieur du pays qui profitent de cette situation et qui imposent une vision qui, du moins, n’est pas partagée par certaines personnes du Sud-Kivu. Il continu en disant qu’il est nécessaire de partager l’opinion publique la nécessité d’un nouveau leadership de la communauté Banyamulenge. La même personne sans vergogne dit que les pseudos notables de cette communauté sont considérés pour le moment comme des personnes qui sont à la base de cette situation qui sévit dans ce coin du pays. Ainsi, ces derniers devraient être renforcés par un sang nouveau. Comme si cela ne suffisait pas, l’auteur de cette analyse évoque l’idée d’un interlocuteur crédible, en disant que pendant longtemps ce sont les mêmes figures qui sont souvent associées pour le compte de la communauté Banyamulenge, que ça soit dans les consultations pour le partage du pouvoir au niveau national et provincial, ou quand il s’agit de dialoguer pour la recherche de la paix.

Enfin, Dieudonné croit que les solutions ne sont pas toujours trouvées ; d’où les multiples questions qui doivent être posées sur la crédibilité des acteurs devenus diviseurs de la communauté Banyamulenge. Buhendwa dans son argumentaire malicieux, conclu son texte en disant que pour aider le Président de la République Antoine Felix TSHISEKEDI et le Gouverneur de la province du Sud-Kivu Théo NGWABIJE à déboulonner ces leaders qui se sont déjà rendu incontournables dans le rétablissement du calme à Minembwe, il faut la mise en place d’un cadre qui procèdera à l’indentification des patriotes dans cette communautés qui sont restés, pendant longtemps, méconnus du grand public.

En lisant le relaté de Monsieur Buhendwa dont j’ignore encore ce qu’il fait, faisant croire à l’opinion tant nationale qu’internationale qu’il cherche la solution à la guerre qui sévit dans les hauts plateaux de Fizi, Mwenga et Uvira, il fait la diversion sur les causes et les acteurs de ladite crise. Il sème une confusion-division au sein de la communauté Banyamulenge, sali et mets en cause la crédibilité de tous les leaders Banyamulenge en les érigeant en tireurs des ficelles de la situation qui prévaut au sud du Sud-Kivu.

La communauté n’est peut pas être gérée comme un parti politique ou une structure étatique ou non étatique là où on envisage une alternance en nommant ou en votant les leaders comme le demande Monsieur BUHENDWA Dieudonné et ses probables commanditaires. Il est vrai que ce dernier n’est pas membre de ladite communauté, raison pour laquelle il tient des propos discourtois à l’égard du leadership de la communauté Banyamulenge qui se débat jour et nuit pour survivre et vivre en paix avec les autres tribus.

Pour dévoiler l’intention de Monsieur Buhendwa et ceux qui sont dernière lui, la solution à la guerre de Minembwe ne peut pas être envisagée en imposant une réforme de leadership de la communauté Banyamulenge, en ignorant les leaders qui datent du temps de Mobutu « les caciques » assurant le leadership chez le Bashi ; Babembe, Bafulero ; Bavira ; Banyindu …qui ses passent  des mandats politique du père au fils comme si c’était le pouvoir coutumier. Buhendwa, s’il a une bonne volonté de proposer la solution à la guerre qui gangrène notre Province qui est le patrimoine commun de tous ne pouvait pas s’attaquer aux leaders d’une seule communauté, au contraire il devrait dénoncer le comportement de quelques leaders d’opinion des toutes les communautés du Sud-Kivu qui ne font rien pour trouver la paix, dénoncer la coalition Mai-Mai et les groupes armés étrangers, il devrait dénoncer le comportement de la province qui n’assiste pas les déplacés de guerre, il devrait dénoncer trois personnes arrêtées à Kamanyola avec les munitions de ravitaillement des Mai-Mmai et des groupes armés étrangers.  

Une interprétation extrême pourrait amener à considérer Buhendwa comme un instrument à la solde de quelques personnalités de mauvaise foi qui veulent détourner l’attention sur les vrais problèmes que connait cette région. Toutefois, admettons que Buhendwa ne serve pas ces intérêts égoïstes. Le malheur de comble, Il fait traiter le Banyamulenge comme de citoyens de second rang ; source de leurs malheurs, qui doivent être traités avec sérénité pour déterminer qui est patriote et qui ne l’est pas ! Il oppose une seule communauté au reste de la société Congolaise comme si les membres de cette communauté ne sont pas aussi congolais.

Les informations à notre procession, disent que le Gouverneur de la Province du Sud-Kivu Théo Ngwabidje a effectué un voyage à Minembwe pour s’enquérir de la situation. J’ose croire qu’il y ait été avec assistance ; il fera un bon rapport documenté à sa hiérarchie et par l’occasion condamné de tels actes de criminalité s’il n’en est pas complice.

Je demande à tous les compatriotes congolais en général et les sud-Kivuciens en particulier de condamner avec véhémence des comportements pareils qui risque de détourner l’attention des artisans de la paix et nous amener dans le chaos.

Je demande à la communauté Banyamulenge de vaquer à leurs activités de tous les jours, continuer à chercher comment survivre aux méfaits de la guerre, vivre en paix avec les autres et rester uni sous la houlette de ses leaders .

 

Fait à Kinshasa le 15/11/2019

Par : MUYOBOKE Mudumiza Cédric

Analyste politique  

Tel : +243 816 652 994

 Email : mudumiza@yahoo.fr

About admin 343 Articles
PhD fellow @ErasmusUnivRotterdam/ISS: Microeconomic Analysis of Conflict. Congolese, blogger advocating 4r Equitable Redistribution of Ressources & national wealth as well as & #Justice4All #DRC In the top of that, proud of being "villageois"

Be the first to comment

Leave a Reply