Discours du Député Homer Bulakali à Baraka : Message de Kamerhe ou du CACH ?

Dans un message qui semblait faire la propagande des acquis de l’Union nationale Congolais (UNC) et de son Président National Vital Kamerhe, le député provincial Homer Bulakali aurait versé dans les discours qui s’en prend aux communautés dont l’opinion publique croit être le malheur de ce grand pays. Homer Bulakali n’a pas hésité de pointer les doigts la Force Onusienne (Monusco) pour son rôle dans la déstabilisation du pays et particulièrement pour avoir contrecarrer les groupes dits Maimai en 2004 quand feu Jules Mutebutsi et Laurent Nkunda ont attaqué Bukavu en Juin 2004. A Kalehe, l’ONU [Monusco] a tué, je suis témoin et je parle de ce que je connais. Avant qu’ils ne partent, ils vont répondre de leurs actes et nous serons les premiers à avoir accusé les Nations Unies dans les tribunaux.

Après un long discours sur la portée de sa mission pour réclamer la justice, Homer donna la chance aux participants de poser de question. La première des questions, le participant évoque deux aspects. Celle de l’armée et des étrangers. Il demande : Chef, voudriez-vous dire aux autorités (et je vous supplie de ne pas négliger cette question). Nous voulons voir l’armée FARDC sans aucun étranger qu’il soit venu des Amériques, Rwanda ou n’importe où ; nous ne voulons pas le voir encore au sein de l’armée.

Pour la question des étrangers, je cite ceux-là qui sont venus même autour les années 1950. Certains se dénomment en rapport avec une colline et vous les autorités vous n’y payez pas une attention. Cette dénomination a causé de problèmes au niveau de toute la province du Sud-Kivu au pont de causer de massacres. Vous avez évoqué la manière dont les réfugiés Burundais reçoivent de parcelles mais vous n’avez pas parlé de la question de Banyamulenge…Dans les 400 tribus du Congo, on n’a pas une tribu dénommée Banyamulenge. Le public acclame haut et fort.

Homer répond en se dédouanant comme quoi la question vient au sein de la population. Pour l’armée, le député a reconnu l’importance de cette question et a promis d’y travailler pour qu’il n’y ait plus des étrangers au sein de l’armée. A mon avis, je ne sais pas comment cela va se faire. Il demanda que les autorités soient informées par des listes qui nomment les étrangers au sien de l’armée. Il ajouta, si Kabarebe a été chef d’Etat Major au sein de l’armée Congolaise, alors qu’il est Rwandais ; donc, ils seraient nombreux ces étrangers au sein de cette armée et tout le monde qui est dans la même catégorie, doit subir le même sort que lui [Kabarebe].

Homer insinue ensuite « J’ai demandé un jour, ici nous parlons comme des amis, j’ai demandé un jour à une personne qui s’appelle Munyamulenge. Il a dit, nous [Banyamulenge], nous avons quitté le Rwanda il y a longtemps. Nous sommes arrivés ici, et nous avons eu de chefs coutumiers. La conférence de Berlin a eu lieu quand nous étions déjà ici [Congo]. Quand on nous a ravi la nationalité, nous sommes allés au Rwanda qui nous aida avec des militaires pour réclamer notre droit de nationalité Congolaise. Je [Homer] lui ai dit, merci beaucoup. Toutefois, à ce niveau, je vois déjà deux nationalités : il y avait une nationalité d’origine « Rwanda » et vous l’avez perdu en acquérant une autre nationalité [d’acquisition] congolaise. Il s’agit de deux nationalités et vous pouvez les réclamer toutes les deux.

Homer continue : Comment se fait-il que quand on t’a ravi la nationalité d’acquisition ; tu as fui vers ton pays d’origine pour y trouver des personnes là où on t’a ravi la nationalité qui te procure plus d’avantages que celle d’acquisition selon la constitution Congolaise ; et ta fuite visait aller lui dire de te venir en aide. C’est comme si j’aurais un enfant qui est devenu « bandit » et je lui dis de quitter chez-moi. L’enfant part chez mon voisin et lui dit que désormais, vous devenez mon papa. Et si mon enfant continue de faire le banditisme et il se fait chasser chez le voisin et reviens me dire, papa ; est-ce qu’on peut aller imposer au voisin de m’accepter comme mon père. Moi [Homer], je prends une machette et va chez le voisin lui dire tu dois accepter mon fils comme ton fils propre. Vous trouvez cela est raisonnable ? au public de dire NON, NON.

Homer dit encore une fois : Si quelqu’un a obtenu sa nationalité d’origine, il peut le réclamer plus que d’autres. N’est-ce pas ? OUI. « A moins qu’il l’ait laissé par sa propre volonté » Message un peu flou, à mon avis. Il continue « voila pourquoi ce dossier est encore compliqué. Comme vous le soulevez, nous allons l’inclure dans le dossier et plainte à déposer. Je suis passé par Uvira, on m’a dit que Mulenge est une colline de Bavira et il y avait une personne dénommée Mulenge, qui est de la communauté Bavira. C’est vrai ou faux ? C’est vrai répond le public. Comme on dit c’est encore vrai à Fizi et Uvira, je le crois aussi. Comme cette colline Mulenge est Muvira et qu’il n’a pas vendu ; il a le droit d’y revenir et nous allons y travailler avec perspicacité.

En marge de cette question dont il maitrise moins, l’honorable Homer Burakari a enfin promis de démolir toutes les barrières comme membre du CACH et UNC. Il avait promis que le Conseil Provincial de Ministres suivant devait se tenir à Fizi.

2. Audio 2

Dans l’audio suivant, le député Homer Bulakali a plusieurs fois insisté que durant le règne de Vital Kamerhe, il faut bannir la peur car ce dernier est le défenseur du changement. Il a fait maintes fois allusion au Général Kabarebe James qui a été commandant de l’armée au Congo et enfin devenu Ministre au Rwanda. Il est parmi ceux qui ont tué nos compatriotes congolais ; mais son statut de ministre importe peu et ne doit plus nous limiter de parler. Vital Kamerhe a œuvré pour cet événement de la liberté d’expression.

 

Le jeu de mots du député Homer Bulakali est dangereux. Je crois, la, il ne pourra plus contester ou exiger qu’on lui apporte son discours.

En dépit de toutes ces manœuvres qui seraient peut-être de la propagande et campagne pour 2023, je crois, Homer doit être poursuivi de ce discours très dangereux. Il est de la responsabilité de l’UNC et CACH de rassurer que son mandant n’est pas de revoir les origines de certaines communautés. Bizarrement, Homer lui-même ne pourra pas survivre ce débat car son parcours est presque connu.

About admin 361 Articles
PhD fellow @ErasmusUnivRotterdam/ISS: Microeconomic Analysis of Conflict. Congolese, blogger advocating 4r Equitable Redistribution of Ressources & national wealth as well as & #Justice4All #DRC In the top of that, proud of being "villageois"

Be the first to comment

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.